"La fonction du druide est inhérente à la société 
celtique, elle n’est pas une sorte de monde à 
part, bien au contraire. Le druide est un prêtre, 
soit mais il n’est pas que cela, sa fonction n’est 
pas égale à ce que nous regardons prêtre 
aujourd’hui.
« Le druide est également un philosophe, non 
pas dans le sens stricti sensu, c’est-à-dire philo 
– sophos « ami de la sagesse », mais un esprit 
qui analyse le monde à travers un système de 
pensée particulier (ici la conception tripartie), 
système qui englobe toutes les activités de 
l’homme et de son univers. » 
Quel que soit la manière dont furent désignés 
les druides, ils furent les sages, non pas les 
« intellectuels », mais les savants.  
Il semble difficile d’accepter la thèse du passage 
de la tradition celtique à la chrétienté sans 
heurts, si l’on tient compte des nombreux édits et 
autres bulles du pape, interdisant, pourchassant, 
menaçant de mort toute pratique païenne sur le 
sol celtique. Cet acharnement, tout inquisiteur 
qu’il se révèle ne peut que porter au secret. Des 
centaines de traces nous révèlent la volonté 
avec lequel les autorités religieuses et politiques 
ont invité les législateurs, les tribunaux de 
l’Inquisition, les délateurs à « exterminer » les 
païens.” 
  1. jarnsaxa-dottir a reblogué ce billet depuis secretinthedeepdark
  2. secretinthedeepdark a publié ce billet